Clôture du Labö Aerobrasil + La Faim du Tigre + Private Pepp

Concert

AeroBrasil 

C’est de l’ur­gence de créer qu’est né Aero­Bra­sil et cette com­po­sante reste essen­tielle dans l’i­den­ti­té et dans la méthode de tra­vail du groupe. Il s’agissait ini­tia­le­ment d’un pro­jet éphé­mère des­ti­né à com­bler un vide d’une heure et demi pour un concert à Bruxelles. Com­plices de longue date, Vincent (gui­tares, cla­viers) et Sidoine (bat­te­rie) ont mon­té en quatre jours un set élec­tro qui a mar­qué les esprits. Avant cette expé­rience déter­mi­nante les deux musi­ciens sui­vaient leurs amis dans d’autres pro­jets musi­caux moins per­son­nels. Les nom­breux encou­ra­ge­ments leur ont don­né confiance et l’envie de conti­nuer. Le duo affronte la scène en toute humi­li­té, avec trac et adré­na­line. La prise de risque est réelle, la concen­tra­tion et l’hypervigilance néces­saires. Le public res­sent la vul­né­ra­bi­li­té et trouve dans la proxi­mi­té avec les musi­ciens matière à pro­fi­ter de cette per­for­mance périlleuse. S’il est dif­fi­cile de bous­cu­ler les codes de l’électro Aero­Bra­sil cherche à s’en démar­quer. Le groupe accorde une place impor­tante à la forme des mor­ceaux, à l’exécution ins­tru­men­tale, aux recherches de timbres, de den­si­té sonore tout en res­tant réso­lu­ment dan­ce­floor. 

La Faim du Tigre

La Faim du Tigre est le pro­jet ini­tial de David Lemar­quand et Arnaud Ten­drel, deux valo­gnais qui se par­tagent une même sen­si­bi­li­té musi­cale. De leur pre­mier EP home-made « Marasme » com­po­sé de quatre titres, émane une atmo­sphère solaire por­tée par des voix lan­ci­nantes et des choeurs mélan­co­liques. Avec flegme et légè­re­té, les mélo­dies appellent au voyage et à la rêve­rie dans un uni­vers contras­té par des sono­ri­tés à la fois nos­tal­giques et cha­leu­reuses. Le disque sera d’ailleurs rapi­de­ment repé­ré par le site des Inrocks Lab. En 2017, le groupe est rejoint par Valen­tin Gidon et Pierre Den­ne­bouy. La Faim du Tigre appa­raît pour la pre­mière fois sur la scène caen­naise et pro­pose un son plus brut qui vient com­plé­ter son iden­ti­té. Depuis, le groupe a fait ses armes et conquis de nom­breuses scènes locales.

Private Pepp

Le groupe alle­mand Pri­vate Pepp s’est ren­con­tré lors des stages Band­Camp des der­nières années. Alors que cer­tains groupes ont besoin de plu­sieurs mois pour se trou­ver, Pri­vate Pepp a trou­vé son uni­vers en deux jours et en a tiré des mélo­dies et des textes exi­geants. Les musi­ciens viennent cha­cun d’univers musi­caux dif­fé­rents dont on peut entendre les diverses influences.

Médias

Le Cargö utilise des cookies pour vous offrir une belle expérience utilisateur et mesurer l’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité.