Journal Actualité

Une nouvelle page

Après avoir fêté les 20 ans de por­tage du fes­ti­val Nör­dik Impakt et les 10 ans de ges­tion du Cargö, l’association Arts Attack!, a déci­dé, sou­te­nue par ses par­te­naires, de tour­ner une page impor­tante de son his­toire – de clore un cha­pitre en d’en com­men­cer un autre. L’exercice est rare­ment simple. Cer­tains élé­ments moteurs de départ sont encore là et le contexte et la nature des pro­jets se sont pro­fon­dé­ment modi­fiés. Le ter­ri­toire de Caen et de ses alen­tours a vu fleu­rir les voca­tions, les pré­ten­tions et les ini­tia­tives. Les envies d’artistique et de faire culture ensemble ont chan­gé. Des pro­fes­sion­nels, de nou­velles géné­ra­tions de béné­voles, des par­te­naires publics et pri­vés ont rejoint la dyna­mique pour faire du pro­jet asso­cia­tif, artis­tique et cultu­rel, un pro­jet d’intérêt géné­ral et de ser­vice public. Cette dimen­sion qui trans­cende les inté­rêts par­ti­cu­liers s’est impo­sée pro­gres­si­ve­ment tant pour le fes­ti­val que pour le lieu, label­li­sé « Scène de musiques actuelles-SMAC » par l’Etat.

Ces deux pro­jets sont deve­nus imper­cep­ti­ble­ment des objets de la col­lec­ti­vi­té, des com­muns. La pers­pec­tive la plus enten­due habi­tuel­le­ment est de réduire la capa­ci­té d’entrainement du navire et de le faire navi­guer sur des mers maintes et maintes fois pra­ti­quées. Au lieu de cela, le choix a été d’accepter l’incertitude et de se pro­je­ter vers l’avenir en mobi­li­sant l’intelligence col­lec­tive du ter­ri­toire, en redé­fi­nis­sant les caps à prendre, en ins­tau­rant de nou­velles manières d’agir plus ouvertes, coopé­ra­tives et trans­pa­rentes. C’est pour­quoi l’association Arts Attack ! et ses par­te­naires, ont pris la déci­sion d’engager un pro­ces­sus de refon­da­tion qui convoque désor­mais l’ensemble des par­tis pre­nantes concer­nées du ter­ri­toire.

Le 16 octobre der­nier, un pre­mier temps de concer­ta­tion a per­mis de consti­tuer trois groupes de tra­vail sur le deve­nir du Fes­ti­val Nör­dik Impakt (GT1), la struc­tu­ra­tion des acteurs des musiques élec­tro­niques de Caen (GT2) et l’évolution du pro­jet du Cargö sur son ter­ri­toire (GT3).

Ces groupes de tra­vail se sont réunis une pre­mière fois en décembre et jan­vier der­nier pour dres­ser de pre­mières pistes de réflexion. Ils res­tent ouverts à toutes per­sonnes vou­lant les rejoindre et se réunissent à nou­veau au Cargö de 15h00 à 18h00 le :

  • 04 février pour le GT1 (Nör­dik Impakt)
  • 11 février pour le GT3 (l’évolution du pro­jet Cargö sur son ter­ri­toire)
  • 18 février pour le GT2 (Struc­tu­ra­tion scène élec­tro)

Tous ceux qui se sentent l’envie ou la néces­si­té de par­ti­ci­per à leur façon à cette démarche de concer­ta­tion, jusqu’à une pre­mière étape de res­ti­tu­tion publique pré­vue début avril pro­chain, sont invi­tés à nous rejoindre dans les groupes de tra­vail ou à contri­buer de la façon qu’ils le sou­haitent en pre­nant contact avec nous par mail à contact@lecargo.fr.

Les comptes-ren­dus, docu­ments d’informations, res­sources, seront de toutes les façons dis­po­nibles pour tous via le lien sui­vant : Drop­box

Le Cargö utilise des cookies pour vous offrir une belle expérience utilisateur et mesurer l’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité.