Journal

Communiqué sur la situation du Cargö

On fait le point

Cher public, usa­gers des stu­dios, artistes, par­te­naires,

La reprise semble s’annoncer, mais pas pour tout le monde et pas de la même façon.

Bien que le gou­ver­ne­ment ait annon­cé jeu­di 28 mai que les salles de spec­tacles pour­raient rou­vrir leurs portes à comp­ter du mar­di 2 juin, le Cargö ne peut reprendre son fonc­tion­ne­ment nor­mal de pro­gram­ma­tion et d’action artis­tique et cultu­relle avant la ren­trée de sep­tembre.

Sur la base des dif­fé­rentes mesures prises et des calen­driers fixés par les auto­ri­tés, nous avons été contraints d’annuler l’intégralité de notre sai­son de prin­temps, comme tous les lieux de culture de France et d’Europe. Plus de concerts, plus de tra­vail de répé­ti­tion et de créa­tion des artistes et des tech­ni­ciens ni d’actions cultu­relles dans et hors les murs. Toute une vie s’est arrê­tée.

Pen­dant cette période inquié­tante pour notre huma­ni­té, nous avons pour­sui­vi dans les condi­tions que tout le monde connaît (par­tiel­le­ment et/ou à dis­tance), pour gar­der le lien autant que pos­sible, pour réflé­chir et pour tra­vailler des sujets de fond tels que l’évolution du pro­jet artis­tique et cultu­rel de l’as­so­cia­tion, pour­suivre les concer­ta­tions autour de nos acti­vi­tés et pré­pa­rer une sai­son pour l’automne mal­gré les nom­breuses incer­ti­tudes qui pèsent tou­jours quant aux mesures à prendre en ce sens.

Cepen­dant une cer­taine eupho­rie est appa­rue der­niè­re­ment qui a com­men­cé à se maté­ria­li­ser depuis le 2 juin et qui per­dure depuis. La vie reprend pro­gres­si­ve­ment son cours, entre nor­ma­li­té et pru­dence.

Nous avons donc enta­mé avec joie et pré­cau­tion le retour dans nos murs et la reprise pro­gres­sive d’activités pos­sibles.

C’est ain­si qu’une tren­taine d’artistes du ter­ri­toire ont pu com­men­cer à venir retra­vailler depuis le 8 juin entre les murs du club et de la grande salle (seuls espaces per­met­tant d’appliquer les contraintes sani­taires) pour répé­ter leur réper­toire et pré­pa­rer neuf concerts à des fins de cap­ta­tion pour leur usages pro­fes­sion­nels et pour une dif­fu­sion gra­tuite sur inter­net entre fin juin et début juillet et à des usages d’action cultu­relle.

Nos prio­ri­tés dans cette déli­cate reprise, c’est la soli­da­ri­té avec les artistes et leur entou­rage qui, pour un cer­tain nombre d’entre elles et eux, sont en grande dif­fi­cul­té. C’est aus­si retrou­ver la rela­tion entre les per­sonnes (artistes, publics, acteurs…) tou­jours limi­tée par des règles sani­taires sou­vent contra­dic­toires et qui frisent par­fois l’absurde.

C’est dans ce contexte que nous main­te­nons Le Labö, temps de for­ma­tion cette semaine pour musicien.ne.s en déve­lop­pe­ment.

Il est fon­da­men­tal pour nous de pour­suivre nos mis­sions d’ac­com­pa­gne­ment de la scène locale et régio­nale, par­ti­cu­liè­re­ment dans une période où les artistes du ter­ri­toire vivent une impor­tante vul­né­ra­bi­li­té sociale et éco­no­mique. C’est pour­quoi nous met­tons en œuvre depuis des répé­ti­tions régu­lières et des temps de rési­dence en uti­li­sant nos scènes pen­dant l’été en croi­sant, quand c’est pos­sible, avec des temps d’action cultu­relle en direc­tion des jeunes et des petit.e.s de la Ville de Caen.

Vigilant.e.s à l’é­vo­lu­tion constante des condi­tions de reprise, notre volon­té est de réagir au mieux à des pro­po­si­tions de reprises des acti­vi­tés qui soient maî­tri­sées, viables et en accord avec nos valeurs.

Nous avons hâte de vous retrou­ver, de revoir le Cargö briller de mille sou­rires et réson­ner de mille rires. Nous avons hâte de revoir nos scènes habi­tées par celles et ceux qui font la musique d’au­jourd’­hui.

Ce Cargö est le vôtre et notre prio­ri­té est de vous per­mettre de le réin­ves­tir au plus vite dans les meilleures condi­tions.

Pre­nez soin de vous,

L’é­quipe du Cargö

Le Cargö utilise des cookies pour vous offrir une belle expérience utilisateur et mesurer l’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité.